Une enquête* réalisée sur plus de 10 000 Français révèle que 38% des patients souffrant d’acné ne sont pas pris en charge par un professionnel de santé (ne se traitent pas ou se traitent seuls) et 17% des patients atteints d’acné sévère ne sont pas suivis

PARIS, September 30, /PRNewswire/— Il y a 18 millions de résultats sur Google* associés à la recherche des mots clés « acné sévère ». C’est dire combien l’acné est une préoccupation pour un grand nombre de Français. Une enquête** réalisée sur plus de 10 000 Français révèle en effet que 5 millions de Français sont concernés. La prévalence de l’acné est de 12% chez les 15-69 ans et 24% chez les 15-34 ans. Les adolescents ne sont pas les seuls concernés, puisqu’un acnéique sur 4 a plus de 25 ans.

En effet, les adolescents n’ont pas le monopole de l’acné, les femmes adultes aussi souffrent d’acné. C’est l’acné tardive. L’enquête met en évidence que parmi les femmes souffrant d’acné, 86% d’entre elles ont entre 25 et 44 ans, un âge auquel elles sont censées en avoir fini avec les problèmes de peau.

L’acné concerne donc beaucoup de Français mais l’entourage et les proches du patient en sous-estiment les conséquences.

Et pourtant, l’acné a un impact psychosocial important (sur la qualité de vie, le bien-être, la vie sociale et la vie amoureuse). En effet, on note une corrélation entre le score de handicap (mesuré par l’indice CADI***) et l’intensité de l’acné. Ceci démontre bien le lien entre acné et image de soi, l’acné sévère pouvant être vécue comme un véritable handicap.

L’acné sévère non traité provoque également des cicatrices irréversibles. A long terme, les lésions d’acné étant parfois profondes (nodules, kystes), elles génèrent des cicatrices définitives disgracieuses qui donnent à l’âge adulte l’aspect « grêlé » au visage.

L’acné sévère n’est pourtant pas une fatalité !
Des solutions efficaces existent et consulter un professionnel de santé
comme le dermatologue, est un premier pas vers une bonne prise en charge.


Pour en savoir plus sur l’étude
Contactez Valérie Roucoules Docteur en Pharmacie
valerie.roucoules@pierre-fabre.com / 01 49 10 83 84 / 06 20 88 61 65


* Recherche Google en septembre 2013
** Enquête CSA Santé réalisée avec le soutien des Laboratoires Pierre Fabre Dermatologie. Les données statistiques et résultats présentés ont été obtenus par analyse SAS, software version 9.3 (SAS Institute Inc. Cary USA). Ces données sont consultables sur demande auprès de la Direction de Santé Publique Pierre Fabre.
*** CADI : Cardiff Acne Disability Index (Motley and Finlay 1992) est un outil validé qui permet d’évaluer le handicap induit par l’acné.

Liens connexes

Pierre Fabre Dermatologie
ANSM

Documents connexes

24 millions de résultats sur Google (mai 2013)
sont associés à la recherche sur les mots clés
« Acné sévère »