"Loading the player…"
Jean-Michel Germa, Fondateur de La Compagnie du Vent
Jean-Michel Germa, Fondateur de La Compagnie du Vent

Jean-Michel Germa, Fondateur de La Compagnie du Vent, dénonce une croisade contre les énergies renouvelables menée par les énergéticiens européens,
GDF Suez en tête.

Un combat d’arrière garde

Paris, le 19 novembre 2013, PRNewswire/- La 19ème Conférence de l’ONU sur le climat vient de s’ouvrir à Varsovie, avec comme objectif, la bataille contre le réchauffement climatique (+ 2° par rapport à l’ère pré-industrielle). Varsovie lance deux années de négociations qui doivent déboucher en 2015, à Paris, sur un accord global, ambitieux et légalement contraignant de réduction des gaz à effet de serre (GES), qui entrerait en vigueur à partir de 2020.

« Dans le même temps, on vient d’assister en France et en Europe à une très belle action de lobbying menée par GDF Suez et dix énergéticiens appelant à la fin du soutien aux énergies renouvelables. Quel paradoxe ! A un moment où le sens de l’histoire est à la fois de réduire notre empreinte énergétique globale, de valoriser les énergies vertes, ils plaident pour l’utilisation des énergies traditionnelles, la capture du CO2 et le stockage de l’énergie. On ne peut qu’être en phase avec le dernier point ; c’est l’avenir. Pour les deux premiers, on a du mal à comprendre cette position assez archaïque, préjudiciable au développement économique et social de notre pays » déclare Jean-Michel Germa.

« De nombreuses PME et ETI évoluent dans ce secteur, certaines même au sein de groupes comme GDF Suez. Si une telle orientation était prise, elle serait préjudiciable à notre économie, à l’emploi et aux actionnaires minoritaires de ces PME. Les stratégies mondiales de ces acteurs leur permettent de jouer sur tous les tableaux et de récupérer ici ce qu’une telle décision leur ferait perdre là. Ce n’est pas le cas pour les nombreuses PME, dont l’activité est uniquement liée aux énergies renouvelables » ajoute Jean-Michel Germa.

« Je voudrais enfin préciser que les énergies les plus subventionnées dans le monde, sont le pétrole, le gaz et le charbon. Avec cette action, on assiste un peu désabusé à la lutte « des anciens contre les modernes ». Plus que jamais, pour la vitalité économique de notre pays et de nos PME, pour l’avenir, il est impératif de soutenir les énergies renouvelables. Ce sont des énergies fiables, propres, et économiquement rentables. Elles sont aussi des énergies de paix, car quelle guerre pourrait être conduite pour le contrôle de parcs éoliens par exemple ? poursuit Jean-Michel Germa, Président de Soper et Fondateur de La Compagnie du Vent.

Contact Presse

Valérie Fuchs:
01-43-67-94-38 / 06-62-49-64-85
vafuchs@wanadoo.fr

Alexandra Romano:
01-47-64-19-80 / 06-17-40-04-26
alexandra@openspace.fr